La Direction de la microfinance souligne les difficultés du secteur au Sénégal

“Le Sénégal dispose d’une réglementation forte en matière de microfinance”, mais “les mécanismes de recours internes ne sont pas bien développés“, relève le dernier numéro de cette publication de la DMF. Cette lettre mentionne également que “les recours externes par le biais de l’OQSF (Observatoire de la qualité des services financiers) du Sénégal sont mal connus ou difficiles d’accès pour les clients” des institutions de microfinance (IMF).

Le journal en ligne de la DMF publie aussi l’analyse de M. Pape Abdou Fall qui constate que “l’administration fiscale sénégalaise retient une interprétation restrictive de la disposition fiscale sur l’exonération seules les IMCEC bénéficient de cette exonération, tandis que les SFD (systèmes financiers décentralisés) constitués sous forme de sociétés commerciales sont exclus et restent soumis au régime fiscal des sociétés commerciales“.